Corps

Un corps, on le voit, on le sent et on le goûte ; on le touche et on l’entend aussi…

Un corps sur écran, même nu, est un corps parfaitement puritain. Sans saveur, il ne sent pas la rose (ni la merde), il n’émet aucun bruit suspect, on ne peut pas le toucher. Qui peut croire à la présence réelle au vu d’un selfie rigolard ? Dépourvu de la moindre aura, il ne prétend même pas au statut d’auto-portrait

Périssable, asservi au plaisir et livré à la douleur, le corps est le fardeau de l’homme occidental, qui entend bien s’en libérer.

Fermer