« Et si je me trompe, je sais que vous me corrigerez » (Jean-Paul II)

Visiteurs connectés : 951

Accueil > Les temps qui viennent > Europe > UE : un trou noir de souveraineté

20. Europe

UE : un trou noir de souveraineté

Paul Soriano, 17 septembre 2021

Modifié le : 17 septembre 2021

L’Europe existe, il en existe même plusieurs, à l’instar de l’Union européenne, cette Europe des commodités.

Le problème, c’est que si l’UE elle est trop forte (contraignante) pour permettre aux pays membres d’exercer pleinement leur souveraineté, elle est trop faible, trop « divisée », pour exister politiquement sur la scène internationale. Vis-à-vis de la Russie, de la Chine, des États-Unis ou de la Turquie, il n’y a sans doute pas vingt-sept positions européennes différentes, mais il y en a assurément plus d’une et deux c’est déjà trop.
Un fatal ni-ni dépouille les États membres sans rien faire gagner à l’Union, ce corset d’impuissance : il y a perte en ligne, déperdition de souveraineté dans les rouages de la « construction européenne ».
Nous avons appris à interpréter correctement les oracles président Macron, virtuose de l’oxymore : de même que « et de gauche et de droite » signifie « ni de gauche ni de droite », de même, inspiré par la pandémie qui a clairement révélé de qu’il en était, souveraineté nationale ET européenne doit s’entendre évidemment : « non-souveraineté, ni nationale, ni européenne ».


Références

Source : Fin de partie (Marianne, 12/04/21).



Envoyer un message