auto-réfutation

L’auto-réfutation affecte tout jugement critique prononcé absolument dans la mesure où il s’inclut dans ce qu’il réfute. Exemples : « la vérité n’existe pas » (cette vérité-là pas plus que les autres) ; « l’homme est incapable de prononcer des jugements valides » (y compris l’homme qui prononce ce jugement) ; plus sophistiqué mais non moins réfuté : "je me suis donné comme objectif de démontrer qu’il n’y a pas de finalité dans la nature« (celui qui énonce ce jugement est »dans la nature"). Si une proposition philosophique traite de la vérité, alors elle doit être vraie selon ses propres critères. Si le sujet qui l’énonce dit « nous » (nous les humains…), alors il doit se considérer lui-même comme impliqué dans ce qu’il énonce. Critère de validité : ma proposition rend-elle compte de ce que je (membre du nous) dis, suis ou fais (notamment : énoncer une telle proposition). (Isabelle Thomas-Fogiel). Voir : authenticité
Fermer