Cool

Cool, c’est à peu près n’importe quoi. Et c’est ça qui est cool, justement.

À défaut de définition positive, qu’est-ce qui n’est pas cool ? Couramment, c’est quelqu’un ou quelque chose qui fait obstacle à mon désir : le Décalogue c’est pas cool. Mais le moins cool au premier abord est susceptible de le devenir : un pré-ado confronté à un mot savant comme « épistémologie » peut s’écrier : « cool, ce mot ! », et passer à autre chose. Il y a quelque chose de cool chez le Taliban, ne serait-ce que son look et ses fringues… À noter un joli gallicisme : cool, Raoul !

Fermer

Retour à l'Index