Facebook

Recueil de confessions des enfants du siècle.

Les adulescents d’aujourd’hui, comme ceux d’avant-hier ont des états d’âme, mais curieusement, au lieu de les confier à un journal intime, ils les publient sur Facebook. Et il ne s’agit pas d’un simple changement de support, du papier au numérique, sans autre conséquence ; on sent bien que la notion même d’intimité voire d’identité s’en trouve passablement affectée.

Fermer

Retour à l'Index