Greffes

L’adaptation (réciproque) des techniques avec le corps et l’âme de l’usager connaît parfois des ratés.

Une greffe de prothèse réussie, c’est du mécanique habité par du vivant (on greffe aussi des « prothèses vivantes », un cœur, par ex.), mais le mécanique maladroitement plaqué sur du vivant produit un effet comique (Bergson en fait le ressort du comique). De même, un régime, un « modèle » ou une constitution politique plaqués sur un peuple réfractaire ne prend pas, la greffe est rejetée.

Voir : Apprivoiser

Fermer