auto-référence

Le discours philosophique est auto-référencé : comme le dit Kojève, c’est un discours qui parle (entre autres) de lui-même. S’il énonce une proposition générale à propos de la vérité, il doit satisfaire lui-même à ce critère. S’il énonce un jugement sur l’homme, étant donné que celui qui l’énonce est lui-même un homme, ce jugement doit s’appliquer à celui qui l’énonce, avec toutes les conséquences que cela entraîne. Sinon, ce discours succombe à l’auto-réfutation. Exemple : "Tous les hommes sont des imbéciles".
Fermer