jeu de langage

Quelle que soit la dimension ôtée à un domaine absolu pour en permettre la représentation, une science qui réintroduit cette dimension, le plus souvent subrepticement, dans son discours commet une imposture (voir scientisme). Souvent, cette tricherie est repérable par une analyse de la « grammaire » (Wittgenstein) du discours abusif. Ainsi, un évolutionniste convaincu doit s’interdire absolument d’utiliser des verbes d’action finalisée dans ses propositions : si l’on croit que le monde (dont le vivant, Darwin et l’évolutionniste inclus) est produit par le seul effet conjugué du hasard et de la nécessité, on n’a pas le droit de dire que l’évolution « veut » ou « interdit » ceci ou cela. Un jeu de langage (Wittgenstein) doit s’en tenir à sa propre « grammaire », ou alors on sort du jeu : on triche. On peut aussi dire que l’on prend la place de Dieu » (Lacan), hors jeu. Prendre la place de Dieu dans un jeu de langage athéiste est particulièrement cocasse et néanmoins courant.
Fermer