Accueil > Index > Partis éphémères

Partis éphémères

dimanche 2 février 2020

Un « parti » se qualifie en principe par une « idéologie » : parti « socialiste », « conservateur », « libéral », « national »… Il affiche clairement qu’il entend diviser (une « partition » de l’opinion) autant que rassembler (ses partisans).
On appellera « parti éphémère » un « parti » de circonstances et/ou étroitement lié à une personnalité : « En marche », par exemple, mais aussi bien le RPF de de Gaulle qui a du reste transmis cette caractéristique à tous les « partis gaullistes » (oxymore déjà, puisque le général se veut « au-dessus des partis »). Le parti éphémère fonctionne en réalité comme un parti classique tout en niant son caractère partisan : Rassemblement (RPR), Union (UNR, UDR, UMP…). Ou bien « mouvement », tel En marche, justement. Des formations en général plutôt de droite, où l’on attache moins d’importance aux idées…
Cela dit, une fois installés au pouvoir, socialisme, conservatisme, libéralisme même, entendent bien le conserver en… rassemblant.

Voir l’article intégral.

- Retour à l’index