« Et si je me trompe, je sais que vous me corrigerez » (Jean-Paul II)

Visiteurs connectés : 1624

Accueil > Les temps qui viennent > Documents > Dictionnaire de l’hégémonie

Hommachine

Dictionnaire de l’hégémonie

Des mots pour les temps qui viennent

Paul Soriano, 1er juillet 2021

Modifié le : 20 octobre 2021

La langue de bois politique (XXe siècle) dégénère au XXIe en langue de poix, dont les mots collent aux dents, engluent la bouche et la pensée.

Comme dans la novlangue (1) d’Orwell (« 1984 »), les mots de la langue de poix signifient souvent leur contraire : dans le gouvernement, la ministre de la dépendance s’appelle ministre de l’autonomie ; une « démarche originale », une « prise de position courageuse », un « intellectuel (ou un artiste) transgressif », désignent un parfait conformisme vautré dans l’esprit du temps. Mais pas que : barbarismes (« mais pas que »), niaiseries, clichés et automatismes idéologiques, truismes… abondent également.
Démonstration de A à Z.

(1) Pour mémoire : la guerre c’est la paix, la liberté c’est l’esclavage, l’ignorance c’est la force…

Les termes précédés d’un *astérisque renvoient à une entrée du dictionnaire.

#jesuischarlie

Viralisé par le réseau, un simple tweet a fait d’un JE un NOUS… Mais si ces « JE », et si ce « NOUS », n’étaient en définitive que des « ON » ?

Abstraction

À l’ère numérique, l’abstraction migre du domaine de la pensée (concept, espèce, genre) à celui de l’informatique : simulation des êtres par des ensembles de données (data) livrées au calcul par une machine.

Algorithmes

Ces êtres invisibles et silencieux se nourrissent en principe de données, mais tendent de nos jours à l’anthropophagie : tandis que les humains numérisés croient encore qu’ils existent et qu’ils échangent des informations, des idées, des jugements, des sentiments… une machine les simule, les émule et les calcule, à leur insu.

Voir : Dataïsation.

Amérique

L’Amérique est un phénomène religieux. Une combinaison de néo-protestantisme et de divers cultes qui lui sont plus ou moins étroitement attachés, culte de la technologie, du business et de l’entertainment, dans un univers délirant de Fantasy.

Amibe

Plus performante que les animaux « complexes », dont les humains, une amibe perçoit, se déplace, calcule, communique, se reproduit et agit sur son environnement, sans autre médiation que chimique. Désespoir du médiologue : pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ?

Anachronique

Amnésique notre époque ? Elle souffrirait plutôt d’hypermnésie, les archives numériques prolifèrent, à la disposition de tous ; du coup, c’est la chronologie qui ne suit plus : « et en même temps »… Le passé décomposé, l’histoire n’a plus de sens, une série sans queue ni tête ; le présent hanté du révolu recyclé, « criant d’actualité » ; et no future, on ne voit rien venir, l’avenir est déjà là, oubliez le « progrès ». Le numérique, c’est la machine à démonter le temps.

Voir : Temps ; Histoire (fin de l’).

Animalisme

On ne prend plus les animaux pour des machines. En conséquence, la torture et le massacre d’êtres vivants dans les labos, les élevages et les abattoirs suscitent l’indignation. Tant mieux… Renouer avec l’animalité de l’homme lui restitue paradoxalement ce dont la pensée moderne l’avait dépouillé : son corps, et son âme (l’animal, comme son nom l’indique, est un être animé).

Art contemporain

Les véritables « créateurs » d’un œuvre d’art contemporain sont ses détracteurs.

Voir : Urinoir (ceci n’est pas un)

Bêtise

« Un réseau intelligent peut se contenter d’usagers idiots » (Nicholas Carr).
Si « Internet rend idiot », c’est, entre autre, parce que les applications de notre smartphone sont équipées d’une arme de dispersion massive, appelée « notification », qui nous dépouille de la durée requise par toute activité intelligente.
Voir : Tweet ;
Internet et les voleurs de temps.
Néo-cons

Bobo

En tout homme/femme de notre temps veille un bobo (sans féminin pour le moment, « bobonne » ne convient pas). Si vous ne le voyez nulle part, c’est qu’il est partout en ville (urbain trop urbain). Nietzsche en a donné par avance un portrait saisissant : le dernier homme.

Voir : Bourgeois.
Bobos nippons, sénégalais, biélorusses ou kosovars.
Ne dites pas à ma mère…

Body Building

En Californie, vous croiserez des corps body buildés, tellement travaillés qu’on les dirait déjà artificiels, aussi lisses que des personnages de jeu vidéo ; mais aussi (la chair se venge !) des corps obèses, des corps anorexiques et des militants véganistes refusant de nourrir leur chair avec celle des animaux… Ou bien des corps voilés - d’autant plus désirables ?

Bohème

A propos du jeu vidéo Kingdom Come : Deliverance, un expert déplore « le choix polémique [sic] des développeurs de représenter une Bohême médiévale exclusivement blanche. » Blanchir le Bohémien (mélange de Celtes, de Germains et de Slaves), c’est « polémique », en effet.
Chacun sait (devrait savoir) que la Bohème médiévale était peuplée de Noirs et de Peaux-Rouges. Vérité « alternative » mais progressiste.

Bourgeois

Le bio, c’est ce qu’il récolte en ville dans son caddie, en traçant son sillon dans les boutiques du même nom. Sa campagne, elle est électorale ou commerciale.
Un bourgeois qui vote écolo c’est un bourgeois qui a peur, vert de peur : peur de manquer, de souffrir (du froid ou du chaud) ou d’être empoisonné, peur de mourir… Pire : peur d’être blâmé par ses semblables. Un bourgeois, quoi !

Bullshit Job

Si tu n’arrives pas à expliquer ton métier en moins de 30 secondes à un enfant de dix ans, alors tu exerces probablement un bullshit job.

Voir Chief Happiness Officer.

Caméra

Slogan de l’époque, au temps de Snapchat, Instagram, et autres vidéos tweetées : « cours, cours, caméra, le nouveau monde est devant toi ».

Célébrité

Quinze minutes de célébrité à la télévision, quinze secondes d’attention sur les médias sociaux. Délation en milieu numérique : le sale quart d’heure de célébrité (Pierre Chédeville).
Voir : Fouille merde.

Cerveau

Une créature des profondeurs au cerveau minimal erre longtemps avant de trouver un point où se fixer… « Dès qu’elle l’a trouvé, elle survit en se dévorant elle-même. Et ce qu’elle dévore d’abord, c’est son propre cerveau. Ce minimum de matière grise, qui ne lui servait qu’à trouver son lieu, elle n’en a plus besoin, donc elle le dévore. Je me demande si l’espèce humaine n’est pas en train de suivre le même parcours. »

(Jean Baudrillard, Les Exilés du dialogue. Entretiens, Galilée, 2005).

Chair à canon (électronique)

Dans les jeux vidéo les plus populaires, les corps ne sont que des spectres numériques joyeusement massacrés, de la chair à canon électronique pulvérisée ; idem, mais pour de vrai, dans la guerre des drones.

Charabia

« Charabia : maniérisme d’un monde sans manières » (Jean Baudrillard)

Citoyen

On emploie de moins en moins le substantif « citoyen » au profit de l’adjectif pour qualifier un comportement, une manifestation, un site web, une bouffe, une œuvre ou n’importe quoi : initiative citoyenne. Un citoyen terminal, un post-citoyen ?
Les noms ont une fâcheuse tendance à « essentialiser », les adjectifs, c’est plus *cool…

Cloître

Espace clos ouvert sur l’infini.
« Il faudra bientôt construire des cloîtres rigoureusement isolés où ni les feuilles ni les ondes n’entreront…. On y méprisera la vitesse, le nombre, les effets de masse, de surprise, de contraste, de nouveauté et de crédulité. C’est là qu’à certains jours on ira, à travers les grilles, considérer quelques spécimens d’hommes libres » (Paul Valéry, 1938 !)

Coming out

Aveu public d’un objet de honte devenu objet de fierté.
Touche le plus souvent au sexe ou à l’argent, avec un rien de provocation. Exemples : « Oui, je suis bi, et j’en suis (doublement) fier » ; « Oui, je suis riche ! Et je vous emm… ».

Communautarisme*

La société américaine est communautaire, mais le corps politique américain, les « États-Unis d’Amérique », n’est nullement communautariste : les communautés n’y sont pas reconnues, politiquement, par la Constitution, si bien qu’il a fallu inventer une pseudo-institution, le « lobbying », pour leur offrir une voie (tortueuse) d’expression politique.

Complotisme

Et de droite et de gauche. La gauche débusque les complots des classes dominantes. La droite, ceux des forces de gauche qui veulent abattre les classes dominantes. Et les extrêmes, de droite et de gauche, font la synthèse.
Théorème : toute dénonciation du complotisme tourne automatiquement au complotisme.

Confession

A la différence de la confession catholique (secrète), la confession protestante à l’américaine est publique : groupes de témoignages ou de thérapie, sur le modèle des Alcooliques Anonymes… De l’intime au grand public, sans médiation : l’animateur de groupe n’est qu’un sous-médiateur à qui manque l’essentiel : le pouvoir de donner l’absolution. Quant à l’audience, elle se contente d’applaudir la performance, on est déjà dans le show, pas loin du showbiz. Incurable vulgarité…

Conservateur

« Conservateur : homme d’Etat féru des maux déjà existants, à la différence du Libéral qui désire les remplacer par d’autres » (Ambrose Bierce)

Conservatisme

Le conservatisme n’est pas un courant politique parmi d’autres, c’est un autre mot pour dire le politique (« conserver » la paix civile, face aux divisions produites par la diversité des opinions et des intérêts)… Étant entendu qu’il faut savoir changer pour conserver, et parfois même tout changer (on n’ose ajouter : pour que rien ne change). Tout aussi respectable, le progressisme, qui veut rendre le monde meilleur (et l’homme aussi tant qu’à faire), relève du religieux, pas du politique.

Cool

Voir : Cool !

Corps (balance ton)

Périssable, asservi au plaisir et livré à la douleur, le corps est le fardeau de l’homme occidental, qui entend bien s’en libérer. Seules les jouissances qu’il en tire le font encore hésiter – mais faut-il vraiment s’encombrer d’un corps pour jouir sans entrave ?
Voir : Balance ton corps !

Credo

Le Credo de la religion dominante est l’œuvre d’un certain John Lennon. Dans son tube planétaire, Imagine, il prêche l’émancipation de toute allégeance (no heaven, no hell, no countries, no religion, no possessions… a brotherhood of man). Mais le diable, si l’on ose dire, est caché dans le refrain : I hope some day you will join us – nous, les élus ? And the world will be as one . Amen.
Pour mémoire : « Il n’y a plus ni Juif ni Grec… ni esclave ni homme libre… ni homme ni femme : car vous n’êtes tous qu’une personne dans le Christ Jésus. » (D’après Paul, Galates, 3, 28).

CV anonyme

Nom, prénom et qualités  ? Un projet de loi sur les « CV anonymes » prévoyait qu’ils soient dactylographiés, ne mentionnent pas le nom, le sexe, l’âge ou la nationalité, et ne comportent pas de photographie : ni vu ni connu, mon nom est personne, idéal pour un bullshit job.

Darwin

Le récit darwinien de l’évolution – notre dernier grand récit ? – explique tout ou presque, en combinant l’autorité de la science avec la séduction du mythe ; sur le modèle des séries télé à succès, il appelle une « séquelle », et un coup de théâtre : que sera la prochaine étape ? Au vu du *bilan, on serait tenté d’envisager un successeur à notre faiseur d’histoires et *Machina sapiens fait un candidat sérieux… Peut-on imaginer, faut-il redouter (ou espérer) le règne des machines ?

Dataïsation

Votre identité, qui vous êtes, ce que vous dites, ce que vous faites et consommez, les gens et les lieux que vous fréquentez, et les moments où vous le faites… mais aussi ce que vous êtes susceptible de faire, tout cela votre smartphone le sait et le fait savoir, afin de satisfaire vos désirs et même de les anticiper. Il en sait plus que vous sur vous-même, tel le Dieu de saint Augustin, « plus intime à moi-même que moi-même »… La carte (l’ensemble de vos traces) est plus que le territoire, ce que vous croyez être, « en réalité ». Votre identité ou ce qu’il en restera quand vous serez émancipé des talents et qualités rendus superflus par les bullshit jobs du futur.

Voir Dataïsation

Dérision

« Mais si un jour (…) la rhétorique de la conviction se voyait remplacée par la rhétorique de la dérision, (…) – oh ce jour-là toi aussi et toute ta science, Guillaume, vous serez mis en déroute ! » (Jorge de Burgos in Umberto Eco, Le Nom de la rose. Voir « Rire de rien ».

Dieu (la place de)

La mort de Dieu libère la place, et n’importe quoi peut alors l’occuper. Un athée, c’est quelqu’un qui refuse d’appeler Dieu « Dieu » et préfère lui donner un autre nom. Ressusciter ? Le « truc » de Dieu, ce serait plutôt la métamorphose…
De même, la politique selon les Modernes : de la religion sous un autre nom.

Voir : Vérité. Voir : Monde meilleur.

Digital

Le mot « digital » change de sens de part et d’autre d’un écran de smartphone. Coté usager, il désigne les doigts, de l’autre côté, il signifie « numérique ». Cherchez l’erreur… D’un côté le monde des corps, les gros doigts qui souillent l’appareil ; de l’autre un monde virtuel, sans corps, désincarné : la guerre des mondes a trouvé sa frontière… Il est temps que l’homme cesse de parasiter la technique.

Diligence (effet)

Les premières automobiles ressemblaient à des voitures à cheval sans cheval.
La situation du smartphone est plus bizarre encore : un concentré de technologie au service d’un usager technologiquement obsolète qui souille un écran haute définition avec ses empreintes digitales. Une Ferrari attelée à un âne.

Disqualification

Par quel effets pervers, quel « bug » affectant le « logiciel du progrès », l’uomo universale promis par l’humanisme, il y a cinq siècles, se métamorphose-t-il en homme sans qualités postmoderne, « émancipé » des penchants et péchés originels qui faisaient de lui un être humain – trop humain ?
Deux déchéances successives, de la personne (personnalité, personnage…) à l’individu, de l’individu au profil de données sur les réseaux sociaux.
Voir : Qualités (sans).

Diversité

La monoculture affecte gravement notre monde : le soja dans les champs, le conformisme dans la idées, et le marronnier dans les médias. Quand on appelle à la diversité dans les médias, on ne parle pas d’information ou d’opinion, mais de la couleur de peau, du genre ou des mœurs du journaliste, et la bouillie est toujours la même.

Marronniers

Divinités

« Celui qui ne croit pas qu’une divinité de la forêt ou de la source peut se venger si l’on souille la source ou si l’on abat la forêt, finira par détruire toutes les sources et toutes les forêts, parce qu’il n’y verra que de l’eau et du bois. » Raymond Ruyer.

Dogme

Rejeter tous les dogmes ? Résolument ! A commencer par celui-ci, qui est le plus vain : « il faut rejeter tous les dogmes ». En attendant notre époque est terriblement dogmatique. Exemple : « Il faut savoir prendre des risques ! » Pour réussir, pour aimer, pour être soi-même… Mais c’est risqué, forcément, on se contentera donc de sortir de sa zone de confort.

Ecologie

Science qui étudie les relations entre les êtres vivants et leur milieu organique ou inorganique.
Issue du pétainisme (« La terre, elle, ne ment pas »), l’écologie politique devient terre d’accueil pour le recyclage des orphelins du maoïsme avant de s’ouvrir aux déçus du socialisme.

Écran

Dispositif qui masque et qui affiche en masquant autre chose.

Voir : Le spectacle c’est l’écran !

Edgargarisme

Truisme en général bienveillant, parfois véhément, toujours indiscutable… Twitter lui a ouvert tous les chemins qui ne mènent nulle part : « Seul un nouveau mouvement citoyen animé par une pensée forte et une conscience lucide pourra ouvrir le chemin d’un monde nouveau. » Assurément !

Empire du Bien

L’Empire du Bien, c’est l’Empire WASP (White, Anglo-saxon, Protestant), une espèce de théocratie en Amérique, au terme d’un itinéraire de Jérusalem à Washington via la Genève de Calvin. Et de nos jours, le cœur même de cet Empire hégémonique ressemble à une Genève globale devenue folle où les éveillés s’activent sur les campus et les réseaux sociaux…
Si bien que les États-Unis désunis expérimentent sur leur propre territoire les déboires rencontrés au Moyen-

Orient et ailleurs dans leurs projets d’évangélisation (« démocratisation ») des pays de la région : au lieu de la démocratie libérale espérée sous protectorat du « libérateur », la guerre de tous contre tous !

Eurodisney

L’Europe est saturée d’histoire ; les États-Unis qui lui ont substitué une eschatologie religieuse, technologique et marchande saturée de Fantasy où la foi dégénère en crédulité. L’Europe, à leurs yeux, c’est au mieux Eurodisney, au pire Game Of Thrones. V. Amérique. Fantasy.

Europe

Hors compétition, l’Europe, ou plutôt l’UE, est une espèce de banc d’essai d’un régime hégémonique dont elle en affiche fièrement les traits essentiels : le global et le sans frontières, la technocratie post-politique, la disqualification des opposants (les brexiters sont « fous »), la virulence du refoulé identitaire. Et surtout la sortie de l’histoire.

V. Union européenne. Histoire. Hégémonie.

Europe (numéro de téléphone de l’)

En tant que commissaire, le « *haut représentant de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité » [sic] est « soumis au principe de collégialité de la Commission : il doit s’assurer du soutien de la majorité de ses collègues pour toute initiative dans les domaines de sa compétence. » Sic ! A la question d’Henry Kissinger (“L’Europe, quel numéro de téléphone ?”), une seule réponse possible : « il n’y a pas d’abonné à ce numéro ».

*Description (surréaliste) de ses fonctions sur le site touteleurope.eu

Évangile (selon saint Marc)

« Amis de tous les pays connectez-vous. Et likez vous les uns les autres » (Idi Amin Data, alias Mark Zuckerberg)

Extase

Les réseaux sociaux extase du social, l’information, plus vraie que le vrai, le temps réel plus présent que le présent, l’émancipation (de tout), extase de la liberté, Woke, de la diversité ; et la communication du politique ? (d’après Baudrillard).

Voir : Plus blanc que blanc…

Facebook…

Recueil de confession des enfants du siècle au siècle des enfants.
Voir : Confession

Factum non genitum

« Les êtres humains éprouvent la honte d’avoir été engendrés plutôt que fabriqués » (Günther Anders, 1956). Double supériorité de la machine : réparable (ou remplaçable) et indéfiniment perfectible. Tout l’effort des humains consiste à se rapprocher de cette enviable condition…

Fantasyland

Dans Fantasyland : How America Went Haywire [to go haywire  : « débloquer »], 2017, Kurt Andersen recense les épisodes délirants qui ponctuent l’histoire des États-Unis. Car Fantasy ne désigne pas seulement un genre de fiction (Heroic Fantasy), augmentée par la technologie des effets spéciaux et industrialisée (Disney), mais aussi l’imagination, le fantasme, les lubies et la divagation, jusqu’à la folie, douce ou furieuse (les fous de la gâchette) : My God ! Les patients ont pris le contrôle de l’asile !

Voir : Zombie.
Voir : Amérique. Eurodisney.

Fouille-merde

Normal qu’un monde ou une époque « de merde » suscite tant de vocations de fouille-merde.

Fraternité

Des hommes libres et égaux peuvent-ils être frères ? Hobbes pense que non, et René Girard aussi. Au mieux des concurrents, au pire des ennemis mortels ? Exception : les frères d’armes. D’où le fascisme et sa passion pour la guerre.
Voir : Fraternité.

Frontière

Abolir toutes les frontières « pour permettre la rencontre et l’échange de nos différences »… À ceci près que ce sont précisément les frontières qui permettent « la rencontre et l’échange » de « différences » dont on voit mal comment elles pourraient survivre à l’abolition de toute frontière. La mouette (de Kant) déplore que l’air qui soutient son vol la ralentisse…

Frontière

Gauchisme

L’extrême gauche n’est pas l’ennemi du système, elle en est le laboratoire.
Maladie infantile du communisme, maladie sénile du libéralisme.

Générations

La chaîne des générations ? Prenez garde qu’elle ne se brise car vous y êtes suspendu.

Greta

Les lubies des édiles écolos (tous métropolitains !) sont bénignes, comparées à la folie furieuse qui détruit la planète : on peut bien se moquer de Greta (Thunberg), elle est un avatar de l’enfant qui dit que le roi est nu ; et l’enfant-star est aussi un produit du système.

Hackeur

Jeune mâle (sauf dans les séries télé) peu loquace mais codeur addictif. Politisé, l’hacktivist constitue avec ses pairs une espèce de franc-maçonnerie numérique : les frères la Bidouille ?

Voir : Frères la Bidouille.

Hédoniste

Personne qui croit qu’un vagin est plus important qu’un utérus.

Hégémonie

Le monde serait passé, au tournant du siècle, d’un régime de domination politique et géopolitique soutenu par un hard power à un régime hégémonique, global, post-politique, assis sur un *soft power

Qu’est-ce que l’hégémonie

Histoire (fin de l’)

La fin de l’histoire, c’est l’histoire toujours recommencée, une série sans queue ni tête.
Voir : Fin de l’histoire ?

Hommachine

Être hybride, singe nu équipé par la technique d’organes externes qui prolongent et amplifient les organes internes, bras, jambes et *cerveau. L’homme ET la machine ? La distinction est vaine, la définition de chaque terme est requise par celle de l’autre ; sans elle il est impuissant, sans lui, elle est insensée. Ce qui n’empêche pas l’échange de compétences – jusqu’où et aux dépens de qui ?
Même les drôles de machines de Tinguely reçoivent de l’artiste une signification esthétique ou philosophique.

Homo Creator

Une créature se prend pour un créateur et se trouve à la fin supplantée à son tour par sa propre créature : Dieu est mort, dit l’homme ; l’homme est mort, dit la machine. Au commencement était le Verbe et à la fin le Code.
Voir : D’Homo creator à Machina sapiens.

Horloge parlante

Le temps d’énoncer qu’il est 8 heures, 30 minutes et 15 secondes, et ce n’est déjà plus vrai ; c’est pourquoi l’horloge parlante dit : « au quatrième top, il sera… ou il était… »

Identité

L’identité n’est qu’une construction sociale (Vulgate de l’époque) : « OK Then. If I’m not me, who the hell am I ? » (« qui suis-je donc, si je ne suis pas moi ? »). Douglas Quaid, interprété par Arnold Schwarzenegger, dans le film Total Recall de Paul Verhoeven, 1990.

Idéodémie

Pandémie idéologique ; l’infodémie est une « simple » pandémie de l’information. Parmi les agents de propagation le #hashtag est particulièrement virulent…

Immortalité

L’immortalité ? Rien de plus banal, mais il n’est pas très judicieux de la rechercher du côté de la technique, c’est plutôt côté Nature qu’il faudrait regarder… Mais il n’est peut-être pas très judicieux non plus de croire qu’il y deux côtés…

Impostures

Le coronavirus tue les gens mais aussi des impostures : « experts » suffisants (mais insuffisants), start-up nation démasquée, Union désunie, mondialisation (« libre circulation »). Et révélé les jobs vraiment indispensables dans notre techno-société (versus les bullshit jobs).

Inquisition

C’était bien la peine de nous arracher à la sainte Inquisition pour la retrouver ubérisée par la disgrâce de réseaux où sévissent désormais des millions de petits Inquisiteurs.

Institutions

Voir Plateformes.

Intelligence artificielle

C’est la Pentecôte inversée : l’Esprit saint était descendu sur les hommes, à présent il les déserte pour se loger dans les machines.

Internet (utopie)

L’utopie internet de la fin du XXe siècle s’est totalement inversée : plus libres, plus égaux, plus fraternels ; plus autonomes, mieux informés, plus intelligents ; convertis au libre-échange (libre et gratuit) ; moins agressifs envers les autres et l’environnement ? Nous affrontons, point par point, le négatif de cette image idyllique.

Jobard

De tous les vices imputés à tort ou à raison à l’âme bourgeoise (cupidité, vulgarité, étroitesse d’esprit, etc.) le pire et le plus lourd de conséquences est la jobardise. De ce point de vue, nous vivons assurément l’apogée de l’âge bourgeois.

Laïcité (à l’endroit)

La guerre civile affrontée par Henri IV lui a fait inventer, sans la nommer, la laïcité ; après s’être converti à… la Realpolitik : son « Paris vaut bien une messe » trouble au moins autant le catholique ultra (la messe mise au service d’un dessein politique ) que l’intransigeant réformé, futur républicain laïcard (que cette messe ulcère) ; sans parler de Ravaillac…
Les guerres de religion ont remis la France dans la « voie politique » ; elle devait plus tard, hélas, la prendre à l’envers… Voir : Monde meilleur

Laïcité (à l’envers)

La dernière crise en date au sein de l’Union européenne (juin 2021) a pour objet une loi hongroise interdisant la promotion de l’homosexualité auprès des mineurs – ce qui laisse à penser que l’UE, a contrario, l’admet (la recommande ?). La laïcité, décidément, recèle des mystères impénétrables. Tant pis pour Jésus et Mahomet, hétérosexuels présumés…

Langue de poix

La langue de bois politique (XXe siècle) dégénère au XXIe en langue de poix, dont les mots collent aux dents, engluent la bouche et la pensée. Les cadavres « évoluent » pareillement : du rigide au gluant.

F.-B. Huyghe : la « langue de coton »

Lendemains

Des lendemains qui chantent et qui dansent… « Amusez-vous, faites la fête, aimez la musique », enjoint le Président ce 21 juin 2021, au lendemain d’élections où deux tiers des citoyens ont préféré s’abstenir. Tout un programme : vous marchiez ? Eh bien dansez maintenant !

Littérature engagée

Il existe deux sortes de littérature engagée : successivement enragée, puis encagée.

Lumières

Au pied d’un lampadaire un quidam cherche sa clé : « tu es sûr que tu l’as perdue ici ? Non, mais je préfère chercher là où il y a de la lumière. »
Les « Lumières » nous éclairent, certes, mais laissent dans l’ombre l’essentiel. La clé…

Machina sapiens

Pas plus que le « singe nu », la machine ne peut subsister par soi (elle n’a pas de « soi » !). Machina sapiens n’existe pas à la manière d’un être vivant, cette « forme qui se forme elle-même », homme, singe ou protozoaire. Une chimère…

Manque

« L’homme est un animal en état de manque. Même quand il a du pain, de l’argent, de l’amour, un partenaire aux échecs, quand il ne manque de rien, il se débrouille pour manquer de quelque chose » (Jacques A. Bertrand)

McLuhan

Message, Massage, Mass Age, Mess Age (période Lacan).
« In Jesus Christ, there is no distance or separation between the medium and the message. It’s the one case where we can say that the medium and the message are fully one and the same » (période Vatilacan).

Médiologie (genèse de la)

Dieu dit « que la lumière soit » et aussitôt la lumière brille, comme si ses mots avaient agi par eux-mêmes.
Un enfant facétieux, rentrant du catéchisme, dit : « que la lumière soit », il actionne l’interrupteur et aussitôt la lumière brille, itou.
Pendant ce temps, son papa qui préside l’association des boulistes déclare : « la séance est levée » et tout le monde se lève, illico.

L’homme, à l’image de Dieu, produit avec des mots des effets spectaculaires dans le monde. Mais la création humaine requiert de la technique (l’interrupteur) et des institutions (l’association) : des « médiations » (d’où la « médiologie »).

Messianisme

Le temps de la gauche c’est le messianisme (demain, la Révolution). Celui de la droite, c’est la durée. Slogan de droite : Pourvou ké ça doure (Laetiatia Bonaparte à son fils, quand il se prend pour le Messie).

Monde meilleur

La croyance en un monde meilleur motive les luttes et les programmes des partis, révolutions et régimes politiques depuis trois siècles au moins. Au vu du bilan, l’état du monde suggère d’en finir avec la Cité de Dieu ou l’Empire du Bien pour en revenir au seul bien des nations : la vertu civique, tendue vers la paix civile. Une Realpolitik, intégralement « laïque », à l’égard des croyances religieuses avouées ou clandestines (les idéologies).
Voir : Laïcité (à l’endroit, à l’envers).

Morts-vivants

Avec le progrès des techniques de communication, les morts deviennent de plus en plus vivants et les vivants de plus en plus morts. Ils vont bien finir par se rejoindre.
« Nous vaincrons parce que nous sommes les plus morts » (Philippe Muray).
Voir : Nos amis les morts

Mot d’esprit

« Il fut un temps, paraît-il, où on sauvait sa tête avec un mot d’esprit.
J’imagine mieux le temps où un mot d’esprit la fait perdre »
(Montherlant)

Nature (épuisement de la)

Cette idée tellement répandue qu’un être aussi chétif que l’homme pourrait « épuiser » voire « détruire » la Nature est parfaitement grotesque. La Terre, peut-être, et encore, mais en quoi la disparition de cette poussière de planète pourrait-elle perturber, sinon infinitésimalement (grand mot pour une si petite chose), la Nature ?

Négation

La grande innovation apportée par le langage dans le monde, tient en un mot : « non ». Avec la négation, le non-être fait son apparition, si l’on peut dire. Le moindre discours évoque des êtres qui ne sont pas là mais « ailleurs » dans l’espace ou dans le temps, ou même des êtres qui ne sont plus de ce monde, les « morts ».

Névrose

Combinez trois déficits (réalité, vérité, identité) et les retours du refoulé qui en résultent, et vous obtenez une jolie névrose d’époque, à large spectre (schizo, parano, hystéro), et des sujets déchirés par la bipolarité maniaco-dépressive…

Nihilisme

Et pourquoi pas un nihilisme tranquille et convivial, un monde où des bobos ludiques s’ébattent innocemment et s’indignent sans violence ? Nietzsche : le dernier homme apaisé, de préférence à un Surhomme déchaîné ?

Nombril

« Je me suis fait moi-même ! », pontifie le self made man en se regardant le nombril sans se demander pourquoi il en a un. Il serait plus avisé de vénérer cette relique en forme de cicatrice. Remède souverain contre le nombrilisme et hommage à toutes les mamans du monde. Voir *Utérus.

Occidentalisme

Le mouvement politique planétaire le plus virulent se veut anti-Occidental – anti-Blanc, en fait, mais c’est un peu la même chose ; encore que l’anti-occidentalisme soit une attitude typiquement occidentale ; il est rarissime qu’une autre « culture », non occidentale, s’auto-dénigre, surtout quand elle a disparu…

Oignon

Déconstruisons ces constructions sociales qui m’empêchent d’être moi-même ; à savoir, très précisément : personne. On épluche les couches de l’oignon en quête du noyau dur et à la fin on se retrouve en larmes et les mains vides.

Homo ludens

Organisation

Une organisation est encore une espèce de machine, comme le suggèrent ces métaphores : appareil d’État, machine bureaucratique, logiciel du parti socialiste…
Et c’est ainsi qu’un « chef », de gouvernement ou d’état-major, ou bien un riche homme d’affaires, peut déployer une formidable puissance, sans commune mesure avec celle dont dispose en soi son chétif détenteur : « les Rothschild sont les plus étonnants organismes que le monde ait jamais vus » (Samuel Butler, Carnets, “Lucubratio Ebria”, 1865).

Parpaillote

La parpaillote est une danse populaire pratiquée notamment par les protestants évangéliques. Car contrairement à une idée reçue, les protestants ne sont pas austères, il chantent et ils dansent, surtout en Amérique.

Dansons la parpaillote.

Plateau télé

Site de production et de recyclage d’ « informations » et de « débats ».
Judicieusement, le téléspectateur désigne du même terme une collation insipide que l’on avale sans y penser, en regardant la télé.

Plateformes et institutions

À défaut d’instincts sociaux régulateurs, la culture en général et les institutions en particulier en sont comme des substituts. Verticales (hiérarchisées), sélectives, localisées, les institutions (l’école, le parlement, par exemple) sont des enceintes plus ou moins closes où règne une temporalité caractéristique de leur activité spécifique (enseigner, délibérer…), souvent matérialisée par une horloge. Tout le contraire des « plateformes », ces objets socio-techniques (réseaux sociaux), organisés de manière horizontale, « ouverte » (à tout le monde), globale et délocalisée, accessibles 7/7 et 24/24 »…

Plombier (du Titanic)

Variante moderne de « la disputatio sur le sexe des anges », pendant le siège de Constantinople (1453), le syndrome du plombier du *Titanic : occupé à réparer une fuite d’eau dans la cabine du capitaine tandis que le navire sombre…

Pop culture

Arme de conversion massive du soft power, plus intrusive et donc plus efficace que le sabre et le goupillon, ou la propagande à l’ancienne.

Maîtriser les corps, les âmes et les esprits

Positivisme

La médiologie se veut positiviste (hommages récurrents à Auguste Comte). Et pourtant elle ne cesse de constater, avec Paul Valéry : « Que serions-nous sans le secours de ce qui n’existe pas ? »

Posthumain

Mode éphémère dans certains milieux intellectuels ou bien réalité dans laquelle nous (les mutants) serions engagés ? Les symptômes existent, entre animalisme (l’homme n’est qu’un animal comme les autres) et déploiement d’une technologie devenue autonome (Machina sapiens).

Protestantisme

Le mauvais génie du christianisme ?

Psychanalyse

Genre littéraire fondé sur la révélation d’un secret détenu inconsciemment par l’auditeur du récit : la tragédie antique dont vous êtes le héros.

Puce

« L’A11 Bionic, la puce la plus puissante et intelligente jamais intégrée à un smartphone », un « système neuronal », précise la publicité d’Apple, à propos de son iPhone X…
Pour le moment, ladite puce se limite, semble-t-il, à reconnaître son usager. Cabot, mon labrador à puces, dont le QI est à peine supérieur à celui de son maître en fait autant.

Qualités (sans)

« Je ne t’ai donné ni visage, ni place qui te soit propre, ni aucun don qui te soit particulier, ô Adam, afin que ton visage, ta place, et tes dons, tu les veuilles, les conquières et les possèdes par toi-même. » (Pic de la Mirandole).

Rebellitude

Extraits du dictionnaire de novlangue. Rebelle : conformiste impeccable… Conservateur : dangereux subversif…

Regards

« Tant de mains pour transformer ce monde et si peu de regards pour le contempler ». (Julien Gracq)

Renversant

La gauche ne renverse le capitalisme que pour le remettre sur ses pieds.

Retours d’âge

Les retours d’âges, en général c’est pas demain la veille, mais plutôt l’avant-veille : notre époque hypertechnologique voit le retour du religieux, ou carrément le retour à la nature, Padre Pio et Madre Bio. Ou à la manière de Balzac : le cousin Bonze et la cousine Bête.

Révolution

Toute révolution est associée à la fin d’UN monde en vue d’un autre monde ; mais si l’avenir est déjà là, si le meilleur des mondes est advenu, impossible de le rendre encore meilleur. La Révolution est vraiment achevée. La seule perspective est celle de la fin DU monde. *Cool !

Révolution

Robot

Le rêve (ou le cauchemar) du médiologue : un être pleinement matériel et technique qui ressemble de plus en plus à un « sujet ». La prothèse absolue, en quelque sorte. Au cinéma : Frankenstein, ET, IA, Robocop, Terminator, Avatar, etc.

Occasion de saluer enfin un ancêtre qui en serait UNE (Mary Shelley, la maman de Frankenstein).

Roman

« L’ennui de n’être que soi peut devenir insupportable. C’est ainsi qu’on en vient à écrire des romans » (André Bleikasten, biographe de Faulkner)

Roman national

Une histoire dont nous sommes les héros.
Le roman national ayant remplacé l’Histoire de France, on nous sert à la place des histoires emmerdantes et beaucoup moins vraisemblables.

Rythme

Le rythme est un puissant moteur, un médium total : il communique un mouvement à un sujet qu’il transforme en vivant métronome ; il captive le corps et l’âme, et même l’esprit quand il met la parole en musique. L’omniprésence de la « musique » inscrit chaque instant de notre existence dans le rituel d’une religion inavouée.

Scalpel

Cabanis n’a pas trouvé d’ « âme » sous son scalpel, et pourtant la sienne hante le Panthéon et le lycée de Brive-la-Gaillarde.

Secrétaire

De nos jours les secrétaires préfèrent être appelés assistant(e)s.
D’où il ressort que les patrons à leur tour sont devenus des assistés. On passe d’une société du taire (pour régner) à une société du care (pour soigner).
Panser le monde ou le langer ?

Selfie

Dispositif permettant de mettre le monde au second plan. Degré zéro du narcissisme. Qui peut croire à la présence réelle au vu d’un selfie rigolard, dépourvu de la moindre aura ? Pas même un auto-portrait….

Sens commun

Capacité de jugement présumée commune à tous les hommes, dans l’ordre de la vérité, mais aussi de la pratique, de la morale, du goût, de la politique, etc. Le bon sens, mais bien partagé (commun).
Péjorativement : opinion vulgaire, la « doxa » que des philosophes opposent à leurs cogitations critiques, les idéologues à leurs folies et les bien-pensants à leurs vertueuses calembredaines.

Silence

« La disparition du silence doit être comptée parmi les indices annonciateurs de la fin » (Cioran).

Singe savant

« Nous sommes le métabolisme qui est le singe en nous, et nous sommes l’intelligence, qui produit les idées et la culture. Et ces deux choses ont co-évolué en s’aidant réciproquement. Mais elles dont fondamentalement différentes… Ce qui est bon chez les humains, ce sont les idées [the idea thing] pas l’animal [the metabolic thing]. »
(un “computer scientist” cité par Nicholas Carr, médiologue américain)

Smartphone

Instrument de téléportation de l’humain dans le monde numérique (« virtuel »).
Voir : Qu’est-ce qu’un smartphone

Soft power

Pouvoir d’influence (faire marcher) et de censure (faire taire ou mieux, faire silence). Le hard power contraint et détruit les corps ; le soft power contraint et déconstruit les esprits et les âmes, pour les conditionner. Le soft power hégémonique, socialement correct, combine religiosité (inavouée), technologie (voire technolâtrie) et autres « cultes » (business, entertainment, *Fantasy…), dans une *pop culture universelle, propagée par les réseaux et les plateformes socio-techniques… Et ce monde « virtuel » n’est pas sans affecter notre perception du monde réel : l’espace, le temps, la vérité…

Voir : Fantasyland. Hégémonie.

Souveraineté (trou noir de)

La souveraineté à laquelle renonce un « pays membre » de l’Union européenne n’est nullement « transférée » à l’Union, elle est perdue pour tout le monde : dépourvue d’existence politique sur la scène internationale, l’UE est un trou noir de souveraineté.

Voir : Europe (numéro de téléphone de l’).

Super-héros

The Boys est une série télévisée américaine à succès tirée d’un bande dessinée, diffusée dans le monde entier depuis juillet 2019 sur Prime Video (Amazon). Pour une fois, les super-héros y sont des bad boys qui abusent de leurs super-pouvoirs au lieu de les utiliser pour faire le bien. Une « satire » évidemment « décalée » où le « fascisme » est véhiculé par les… réseaux sociaux. Par bonheur, un groupe de good boys, mené par… un agent de la CIA a entrepris de mettre tout ce vilain monde hors d’état de nuire, tout en dévoilant leurs « sales secrets », dans une « quête héroïque ». Si vous n’avez pas compris le message, c’est à désespérer…

Superflu

Dans sa préface à la traduction française de The Human Condition (1959), Paul Ricœur résume en une question le projet de Hannah Arendt : « Selon quelles présuppositions l’homme cesse-t-il d’être superflu ? ».

« Jay Crispin incarnait le prototype de l’adolescent attardé sans racines, amoral, crédible, semi-éduqué, beau parleur, (…) et son insatiable appétit pour l’argent, le pouvoir et le respect quelle qu’en soit la provenance. Jusque-là, parfait. Toby avait rencontré des Crispin en puissance dans tous les milieux et tous les pays où il avait servi… » (John le Carré, Une vérité si délicate, 2013).

Voir : Cerveau.

Surmoi (européen)

« Là où est le ça il faut que le moi advienne » nous dit Lacan. L’Union européenne, de ce point de vue, c’est un « surmoi » normatif (juridique et vertueux) aux prises avec un « ça » refoulé : l’histoire, les conquêtes, les guerres…

L’Europe sur le divan

Symbolique

Le jour de ses noces, une jeune femme quitte précipitamment le cortège pour aller nettoyer une souillure que personne ne voit, sur le seuil de la maison. Est-elle devenue folle ? Nullement : il s’agit d’un rite nuptial, toutes les jeunes épouses se livrent au « lavage de l’escalier » ! Un comportement symbolique devenu « naturel »… (d’après R. Ruyer).

Taleb (ou talib)

Les Talibans à Kaboul : vous auriez préféré un meilleur exemple de mise en échec de l’hégémonie ? Il reste qu’une bande d’étudiants (talib ou taleb en arabe) a tour à tour vaincu deux superpuissances, avec un peu de hard power (prélevé sur le système) et un soft power archaïque mais résilient…

Technocrate

Détenteur d’un pouvoir fondé en tout ou partie sur la maîtrise d’un dispositif technologique plutôt que sur une autorité symbolique « verticale », politique ou institutionnelle : chaque fois que l’on vante la « compétence » d’un candidat à une élection, on peut être assuré qu’une technocratie se substitue au politique – contre Jupiter, cette fois, Prométhée va gagner la partie…

Temps

De toutes les prières au Tout-puissant, Ô temps suspends ton vol est la plus vaine.
On peut néanmoins jouer avec le Temps, ce dieu implacable, en composant des histoires où la fiction, convoque le passé et le futur à notre guise, anachroniquement.
Voir : Anachronique (la machine à démonter le temps).

Titanic

Notre monde, c’est le Titanic : un chef d’œuvre de la technique désamarré qui erre sur l’océan, sans autre destination qu’un iceberg détaché de la banquise par le réchauffement climatique ; un Lalaland qui chante et qui danse avant de sombrer : les femmes et les enfants d’abord ?

Touriste

Le monde est un parc d’attractions, au mieux un spectacle, au pire un « fond » pour les selfies. Dans les sites les plus ravagés, les touristes sont plus nombreux que les autochtones ; grâce à Airbnb ils remplacent les habitants dans leurs habitations : le grand remplacement ?

Transparentalité

Nouveau droit de l’homme dans une société où les technologies de la procréation et les mœurs se diversifient à tel point que la notion même de parents biologiques et a fortiori leur identification deviennent problématiques. Requiert des techniques de traçabilité dont le scandale des lasagnes à la viande de cheval a montré les limites.

Tweet

Un tweet n’est pas un « fragment », un aphorisme ni même une « saillie » ; il ne partage avec ces productions de l’esprit que la brièveté – car il faut du temps, parfois des années, pour produire un aphorisme qui mérite d’être « communiqué » aux autres et transmis à la postérité : « je n’ai pas eu le temps de faire court », s’excuse Pascal…

Union européenne

Objet politique non identifié (Jacques Delors). Un tournoi en quatre manches : de Gaulle-Adenauer (avantage France), Giscard-Schmidt (égalité), Mitterrand-Kohl (avantage Allemagne), Macron-Merkel (fin de partie).

Universalisme

Il y a deux formes d’universalité : celle, descriptive, de l’espèce humaine, et celle, prescriptive, de l’universalisme, qui se croit vertueux mais peut dégénérer en xénophobie, la peur ou la crainte de ceux qui sont différents, jusqu’à leur faire la guerre et détruire leur société ou leur culture au nom du « droit d’ingérence », pour les contraindre à l’égalité ou les obliger à être libres, comme dit le charmant Rousseau.

Urinoir (ceci n’est pas un)

Pisser dans un urinoir (de Duchamp) peut vous valoir une lourde condamnation – il serait prudent d’accrocher un avertissement : « ceci n’est pas un urinoir ». Et prévoir des distributeurs de couches pour les visiteurs âgés.

Utérus

Laboratoire avancé, capable de produire un être doué d’intelligence. C’est là qu’ont été conçus Aristote, César, le Christ, Jeanne d’Arc, Voltaire, Karl Marx, Brigitte Bardot, le général de Gaulle, et tous les prétendus self made men (et women).

Végétalisme

L’humanité finissante accède peut-être à la sagesse. Sur ce chemin, l’animalisme n’est qu’une étape et le végétalisme le terminus. Après quoi nous pourrons disparaître, mission accomplie. Et restituer enfin aux plantes, nos amies, nos mères, les minéraux dont elles nourrissent leur inlassable et paisible industrie.
Voir : Poussée verte.

Ville Lumière

Haussmann rase le Paris médiéval pour livrer la ville à la circulation et à l’hygiène. Et aux forces de l’ordre : circulez, il n’y a rien à voir. Mais lors de la Grande Expo de 1900, « Paris Ville Lumière(s) », le site le plus visité est le simulacre de Paris médiéval, en carton-pâte.

Zombie

Notre Nef des fous fait penser à ces films de science-fiction où, à la suite d’une catastrophe écologique, des zombies vindicatifs victimes des humains entreprennent de les éliminer ou mieux, de les convertir par contagion à leur triste état de morts-vivants.


145 termes.



Envoyer un message